Recherches

Recherches en cours

 

Éducation et musique

  • MUSICa est un groupe d'action et réflexion regroupant des enseignants du département Pédagogique de la Haute École Francisco Ferrer.
  • Ce groupe de réflexion s’est donné pour missions de :
  • Constituer une plateforme de partage des activités réalisées au sein du département pédagogique de la HEFF dans le domaine de la didactique de la musique et des perspectives de la pratique musicale en classe pour les futurs enseignants/es et les apprentissages scolaires;
  • Rassembler les acteurs désireux de participer à l’amélioration de l'éducation musicale à l'école: enseignants, instituteurs, formateurs, élèves, directeurs d'école, experts ainsi que le secteur associatif motivé par des collaborations de longue durée dans les écoles de l’enseignement obligatoire en FWB;
  • Organiser des événements académiques et artistiques susceptibles de contribuer à l'enrichissement pédagogique de toute la communauté éducative en général et de la formation initiale des enseignants (FIE), en particulier;
  • Constituer une plateforme de partage de connaissances sur la pratique de la musique et les apprentissages, notamment langagiers.

Présentation de l’équipe

Nedjelka CANDINA POLOMER, Responsable MusicA, Maitre-assistante en psychopédagogie, Maitre-assistante en éducation musicale

Guillermo CERVINO WOOD, Maitre-assistant en éducation musicale

Marie-Eve RONVEAUX, Maitre-assistante en éducation musicale, Maitre-assistante en géographie

Nadège CLAESSENS, Maitre-assistante en éducation musicale

Maria FERNANDA NUNEZ, Maître-assistante en éducation musicale

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site internet du projet.

L’UER Langues est en effet active dans l’un des projets de réforme majeurs de notre système éducatif : le Pacte pour un enseignement d’excellence.

Elle peut pour ce faire compter sur l’expertise de trois chercheurs : Nadège Herbinaux, Eloy Romero-Muñoz et Éric Robette, tous trois membres du Consortium 1 du Pacte, chargé d’identifier et de valider des dispositifs didactiques et des outils numériques intéressants pour l’apprentissage des langues modernes. Le rapport du Consortium 1 est disponible ici.

La dernière réalisation du Consortium 1 met en avant les nouvelles technologies en tant qu’outils pour améliorer l’enseignement des langues modernes. Le texte est disponible ici.

Des chercheurs engagés au service de la collectivité

Philippe Anckaert a présidé le groupe de travail disciplinaire Langues modernes, qui a proposé un plan d’actions prioritaires visant à améliorer la qualité de l’enseignement des langues modernes. Il coordonne actuellement le Consortium 1 en collaboration avec le Professeur Fanny Meunier (UCL).

La dernière réalisation du Consortium 1 met en avant les nouvelles technologies en tant qu’outils pour améliorer l’enseignement des langues modernes. Le texte est disponible ici.

Philippe Anckaert participe en outre, en tant qu’expert, aux travaux du GT Référentiels, chargé de rédiger de nouveaux référentiels de compétences pour les langues modernes.

En dehors de son travail pour le Consortium 1, Éric Robette sensibilise les étudiants futurs candidats AESI (régents) et instituteurs à l'usage des technologies dans un contexte pédagogique à la Haute École Bruxelles Brabant. Nadège Herbinaux est, quant à elle, active dans l’enseignement secondaire et s’intéresse tout particulièrement à l’intégration des nouvelles technologies dans l’enseignement des langues. Eloy Romero-Muñoz poursuit pour sa part une thèse de doctorat à l’ULiège sur la perception de la linguistique fondée sur l’usage (usage-based linguistics) chez les enseignants de langues modernes francophones.

Quelques autres réalisations de l’UER Langues

Philippe Anckaert et Eloy Romero-Muñoz viennent de participer à une réflexion collective sur l’avenir du néerlandais en Belgique francophone. Leurs contributions sont à lire dans ce dossier.

Philippe Anckaert et Eloy Romero-Muñoz étudient la question de la motivation des apprenants et des enseignants vis-à-vis du néerlandais. Ils apportent des éléments de réponses à la question : doit-on imposer le néerlandais ? L’état de leur réflexion (en cours) est disponible ici.​

Nos actions à distance

Pendant la suppression des cours en présentiel et de beaucoup d'activités, nous avons proposé de "Réfléchir à distance", en écrivant une série d'articles destinés à aider tous ceux qui s'occupent d'enfants à développer leur réflexion mathématique sur des concepts de base importants, avec les moyens du bord, sur le site http://www.jeuxmath.be/reflechir-a-distance/

Nous avons également collaboré activement, dans le cadre du Comité International des Jeux Mathématiques, au projet de salon "Culture et jeux mathématiques" démathérialisé du 28 au 31 mai. Le site de cette manifestation est http://salon-math.fr et nous avons largement contribué à la mise en place de la présentation interactive des activités du CIJM http://salon-math.fr/CIJM-associe⋅e⋅s, sans oublier notre contribution personnelle avec des problèmes de pesées, une belle occasion de faire redécouvrir notre travail sur Sam Loyd et Martin Gardner.

Notre projet "Partager le plaisir de chercher en mathématique" se termine

Nous avons proposé cette année scolaire 19/20 à des classes bruxelloises de primaire et du début du secondaire de mener un projet de recherche mathématique. Une liste de sujets a été prévue puis adaptée aux demandes.

Ce sont de futurs enseignants de la Haute Ecole Francisco Ferrer qui ont assuré le relais dans les classes, choisies parmi les classes de stage intéressées, avec comme partout une suspension soudaine des cours qui ne nous a pas permis d'aller aussi loin que nous l'aurions voulu.

Néanmoins, ce projet nous a donné l'occasion de développer à l'aide d'étudiants en dernière année de formation d'instituteur primaire des outils pour aider à prendre conscience de l’importance de la place des femmes dans le développement des mathématiques et du numérique, en nous aidant du travail conséquent déjà effectué par l’association française “Femmes et Maths” . Ce sujet nous tient à coeur depuis plusieurs années et plusieurs liens intéressants sont régulièrement répertoriés sur la page Femmes et Maths du site www.jeuxmath.be .

La réflexion menée tout au long de l'année sur l'importance de développer des mini-recherches en classes, de réduire les inégalités de tous types et d'utiliser des outils numériques interactifs tels que Genially auront des conséquences certaines sur notre enseignement et, nous l'espérons, sur son efficacité.

Nos missions

Le développement d’exploitations pédagogiques utilisant efficacement les nouvelles technologies est une de nos activités, que ce soit dans le cadre de collaborations extérieures, dans le cadre de formations continues ou encore par la production de documents spécifiques, qui sont accessibles en ligne sur le site http://www.jeuxmath.be/fiches-tice/. En effet, c’est dans ce domaine que les besoins de formation sont actuellement les plus urgents.

Dans le domaine pédagogique, l’organisation depuis plus de dix ans d’un club mathématique nous permet de proposer des approches originales des mathématiques tant au niveau de la formation initiale que de la formation continue.

Collaborations extérieures et visibilité de la HEFF à l’étranger

La Ville de Bruxelles nous soutenant financièrement, nous avons l’occasion de présenter régulièrement notre travail en France, mais aussi plus ponctuellement au Québec.

En Belgique, nous participons activement aux activités de la SBPM (Société Belge des Professeurs de Mathématique d’expression française), et nous collaborons avec les Jeunesses Scientifiques, l’ULB, la Scientothèque et le Brussels Games Festival.

En France, nous collaborons très régulièrement avec le Comité International des Jeux Mathématiques et avec l’APMEP (association française des professeurs de mathématique), que ce soit pour des animations, des formations ou pour des projets spécifiques. Plus ponctuellement, la revue Tangente nous donne l’occasion de diffuser nos recherches.

Responsable de la recherche

Joëlle Lamon - joelle.lamon@he-ferrer.eu

Initiée au sein du département Pédagogique, cette recherche est réalisée en partenariat avec l’École Célestin Freinet de Dagana au Sénégal.

Le projet

Cette recherche propose de réaliser une analyse comparative des paramètres pédagogiques et environnementaux susceptibles d'influencer les acquisitions fondamentales en lecture, écriture et calcul au niveau de l’enseignement primaire en Belgique et au Sénégal. Cette recherche qui s'inscrira dans un contexte d'écoles à pédagogie active au Sénégal et Bruxelles visera également à établir le caractère transposable des pédagogies actives dans des milieux ruraux et multiculturels ainsi qu'à identifier les modalités induites par les aménagements spatiaux dans ces écoles.

La recherche souhaite répondre à la question suivante

« Quelles sont les influences des pratiques pédagogiques et des aménagements spatiaux sur les acquisitions fondamentales dans l’enseignement primaire sénégalais et bruxellois ? »

Méthodologie envisagée

La recherche sera menée au moyen d’une méthodologie hybride alliant ethnographie, analyses quantitatives et qualitatives, en vue d'appréhender les mécanismes à l'œuvre dans deux types de contexte.

Production

L’objectif est de parvenir à produire des outils, des recommandations et une formation pour les futurs et actuels enseignants belges et sénégalais.

Responsable de la recherche

Anas Zaytouni  -  anas.zaytouni@he-ferrer.eu


Coordonnées

Mariem BOUSTANI
Responsable 

Site Palais du Midi
1er étage, local 153
4 rue de la Fontaine
1000 BRUXELLES

 +32 279 57 84

mariem.boustani@he-ferrer.eu